En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de nos cookies En savoir plus. Fermer

Catégories

Notre Huile dOlive Certifie

Le bijou en ambre que nous vous proposons est fabriqué avec de l'ambre véritable de la Mer Baltique. L'appellation "Ambre" n'est autorisé que pour de l'ambre ayant plus de 20 millions d'années.

Comment reconnaître l'ambre véritable Qu'est-ce que l'Ambre ?

C'est une oléorésine fossile sécrétée par des conifères dans laquelle on retrouve parfois diverses inclusions : insectes, feuilles, bois, pollens, plumes.
Le processus de fossilisation prenant plusieurs millions d'années.
Les inclusions de l'ambre ne sont pas à considérer comme des fossiles à proprement parler.
Si les sécrétions sont aériennes, l'ambre fossile contient souvent des inclusions de petits organismes fossiles, comme des insectes.
Cependant, les sécrétions peuvent aussi apparaître dans le sol par les racines et, de fait, des dépôts ambrifères ne présentent alors aucune inclusion (plusieurs gisements français par exemple).

Il y a seulement 0.4% de plantes dans les inclusions, peut-être que les cycles des plantes ne correspondaient pas à celui de la formation de la résine.
Les vertébrés sont rares: un des exemples les plus connus est celui du musée de Palanga, qui possède une pièce possédant une inclusion de lézard entier.
Le plus souvent, les inclusions sont des écailles ou encore quelques poils.

Il existe plusieurs tests permettant d'authentifier une pièce d'ambre véritable :

Chaleur : poser une aiguille chauffée à blanc sur l'ambre.
L'ambre véritable dégage une odeur de résine de pin, l'aiguille laisse une marque blanche qui effrite l'ambre.
A l'inverse, le plastique dégage une odeur âcre et l'aiguille laisse une marque noire et colle au point de chauffe.

Acétone : frotter l'ambre avec un coton imbibé de dissolvant. L'ambre véritable ne se dissout pas. Les plastiques collent.
Flottaison : plonger l'ambre dans un mélange de 25 cl d'eau et de 4 cm de sel. L'ambre et le copal flottent tandis que les plastiques coulent.

Histoire :

Il y a 40 millions d'années, les régions du centre et du nord de l'Europe étaient couvertes de forêts de pins et d'épicéas.
10 millions d'années plus tard, ces forêts furent en partie englouties par les eaux, d'où la richesse du littoral de la Baltique.

Son nom provient de l'arabe Anbar. Son appellation grecque àlektron est à l'origine du terme "électricité, suite à la découverte par Thalès de ses propriétés électrostatiques "la triboélectricité". En allemand, Bernstein signifie "pierre qui brûle.
Les hommes ont toujours été fascinés par l'ambre auquel ils ont très tôt, attribué des pouvoirs magiques et quasi divins car il contient la "lumière du monde".
Les riverains de la mer Baltique surnomment encore aujoud'hui l'ambre "les larmes des oiseaux de mer".
Dès l'âge de pierre il fût utilisé dans un but décoratif et/ou curatif. Il fit l'objet durant l'Antiquité, d'un commerce important.
En Europe, on le trouve dès le Néolithique, mais il est surtout courant à l'âge du bronze.
Les sites mycaniens de la Grèce ont livra de l'ambre en abondance.
On a retrouvé dans la chambre funéraire du pharaon Toutankhamon des objets faits d'ambre de la Baltique, et l'on sait que des offrandes en ambre étaient expédiées de la Mer du Nord vers le sanctuaire d'Apollon à Delphes.
On en a également retrouvé dans toute l'Europe (Crête, Italie, Allemagne...) mais aussi en Inde, en Perse et en Chine.
L'ambre est mentionné dans les textes chinois à l'époque des HAN deux siècles av.notre ère...

Quelques croyances :

Les noces d'ambre symbolisent les 34 ans de mariage dans la tradition française.
Il est parfois dit que l'ambre porte en lui la mémoire.
L'ambre, dédié à Apollon, passe pour réchauffer le coeur et transmettre l'énergie solaire.