En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de nos cookies En savoir plus. Fermer

Catégories

Notre Huile dOlive Certifie

Alep : 4000 ans de tradition 

Ancêtre de son cousin le savon de Marseille, il fut élaboré par les Mésopotamiens.
Depuis cette Haute Antiquité, la citadelle d'Alep située au nord de l'actuelle Syrie, devenue prospère grâce au trafic caravanier des épices et de la soie entre l'Orient et l'Occident, continue de perpétuer cette merveilleuse tradition.
La douceur de l'olive et la force délicatement parfumée du laurier sont unis sous le soleil de l'Orient pour donner naissance à ce
savon "surgras" dont les vertus sont extraordinaires.    

Les Orientaux fortunés l'utilisent tant pour la toilette du corps et des cheveux que pour le linge ou les tapis délicats.    

Savon d'Alep : Processus de fabrication    

Chaque année, en novembre, quand les huiles d'olive viennent d'être extraites, le même rituel se répète dans les caravansérails du vieux souk d'Alep.
L'huile d'olive, avec l'eau et la soude, cuit très lentement plusieurs jours au chaudron, selon le vieux procédé de saponification.
Après le coulage, le refroidissement puis la découpe manuelle, les morceaux de savons de couleur verte sont échafaudés en tours pour une très longue période de maturation à l'air.
Ils sècheront ainsi durant un minimum de 10 mois. L’immense succès de ce
savon a fait naître de nombreuses arnaques.

Fabriqué en Syrie, à Alep ou à Damas, il est composé dhuile d’olive et éventuellement d’huile de baies de laurier.
Plus rare et plus chère que l’huile d’olive son pourcentage influe considérablement sur le prix des savons.
Cette huile de laurier a une action très intéressante sur les problèmes de peaux, acné, eczéma, psoriasis, et c'est sa quantité qui confère à ces savons leur efficacité.
En plus d'être rare et chère, l'huile de laurier est aussi particulièrement difficile à saponifier, alors deux attitudes s'opposent :

- ceux qui affirment haut et fort qu'il n'est pas possible de saponifier à plus de 18 ou 20% de laurier,

- ceux qui sans vergogne indiquent des taux de laurier mensongers.

Ce n'est en fait qu'une question de savoir faire car rien n'empêche de saponifier à 50%, voir plus, de laurier.
Face à la demande mondiale nous voyons d'ailleurs les % de laurier augmenter au fur et à mesure des années et la technicité des savonniers aleppins évoluer.
En attendant il est tellement plus facile d’indiquer des % fantaisistes d’huile de laurier et de faire plus de profit que nombreux sont les savonniers qui en profitent. C’est malheureusement difficilement contrôlable et même dans les souks d’Alep la confusion règne et crée des scandales.
Actuellement la demande porte sur les
savons d'Alep liquides. Ainsi, après avoir essayé de produire de façon empirique, les savonniers se sont-ils tournés vers la Provence pour comprendre comment nous avions réussi à faire du savon liquide à Marseille.

Depuis peu, la production commence à se faire sur place. Il n'est pas surprenant de voir que l'histoire se répète, à un siècle d'intervalle, et que les savonniers d'Alep sont en train de se fourvoyer dans des combines et des jalousies intestines qui ont généré la disparition pure et simple des quelques 80 savonniers de la région marseillaise.
En proposant une large gamme de
savons d’Alep à des prix très différents selon la concentration de laurier, de 0% à 50%, Perle de Provence adopte une attitude résolument transparente. Le savon 95% olive et 5% de Laurier à 2.90 € s’avère très économique et agréable à l'utilisation mais n'a pas vraiment de résultat pour les peaux abîmées.
Nous pensons qu’à moins de 20% de laurier les effets bénéfiques du
savon d’Alep ne sont pas probants.

Cette mise au point est importante mais sachez aussi que le «Savon d’Alep» tout comme le «Savon de Marseille» ne bénéficie pas d’une appellation d’origine et qu’il peut être produit dans d’autres Pays.
Ainsi voyons-nous arriver sur le marché Français des
savons d’Alep fait en Syrie, au Maghreb ou ailleurs, avec des mélanges d’huiles de mauvaises qualités et évidemment sans huile de laurier. Celui-ci, fait avec des huiles d’olive de palme et de coprah, peut être coloré et parfumé afin de lui donner un aspect plus authentique.
Le
savon d’Alep reste un produit extraordinaire et véritablement intéressant pour les peaux délicates et à problèmes mais soyez méfiants et exigez que votre revendeur vous fournisse un minimum d’information sur le produit et qu’il s’engage par une indication claire sur les taux d’olive et de laurier. Ce pourcentage de laurier, s'il n'est pas directement estampillé sur le savon, doit être certifié par un laboratoire d'analyse.

La famille SEMO

Partenaire de Perle de Provence, entreprise familiale d’oléiculteurs et de savonniers depuis plusieurs générations, la famille SEMO cultive ses oliveraies, depuis 1850, au Nord-Ouest d’Alep (région d’Afrine). En 1941 elle produisait déjà des savons destinés aux marchés des villages environnants mais en 1982 elle implanta sa savonnerie en périphérie de la cité d’Afrine.

La savonnerie SEMO a le souci de perpétuer les méthodes séculaires pour la fabrication de son savon avec ses propres huiles.
Chaque étape de sa production conserve le procédé artisanal et de qualité pour répondre à l’exigence du
savon d’Alep. Les savons ont un meilleur séchage grâce au repos dans un climat tempéré mais sec de la région d’Afrine. 

La famille Semo revendique une qualité optimale dans ses produits c’est pourquoi les savons sont clairement estampillés SEMO. 

SEMO Habache (1898-2005)     

EN CAS DE MALAISE OU DE MALADIE, CONSULTEZ D'ABORD UN MÉDECIN OU UN PROFESSIONNEL DE LA SANTÉ EN MESURE D'ÉVALUER ADÉQUATEMENT VOTRE ÉTAT DE SANTÉ. PAR VOTRE UTILISATION DE CE SITE, VOUS RECONNAISSEZ AVOIR PRIS CONNAISSANCE DE L'AVIS DE DÉSENGAGEMENT DE RESPONSABILITÉ ET CONSENTEZ À SES MODALITÉS. SI VOUS N'Y CONSENTEZ PAS, VOUS N'ÊTES PAS AUTORISÉ À UTILISER CE SITE Savon d'Alep : A savoir