En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de nos cookies En savoir plus. Fermer

Catégories

Notre Huile dOlive Certifie

Les Huiles Essentielles

Extraordinaires pouvoirs engendrés par le soleil à travers les plantes  

Harmonie, douceur, force, amour, autant de mots qui contribuent à votre santé, dans un parcours de vie pas toujours facile, et que les huiles essentielles vous apporteront.

Une déprime ? Quelques gouttes de camomille ou de lavande. Des bouffées de chaleur ? Une once d’aubépine ou de cyprès. Une eau de boisson à désinfecter ? Le citron va la purifier.
Des centaines d’Essences pour des centaines de maux ou pour simplement améliorer le quotidien.
 

Un peu d’histoire

Durant des millénaires, l’homme lutta contre les maladies avec pour seuls remèdes les plantes et les huiles essentielles.
Des textes égyptiens de 3000 ans relatent déjà l’utilisation d’huiles fines et de parfums. Les Chinois et les Indiens les utilisaient également pour leurs soins.
Tous les Anciens utilisaient le
thym, basilic, cyprès, sarriette et origan pour vaincre les maladies infectieuses.
Lors des épidémies de peste à Athènes, Hippocrate, ce grand médecin grec, faisait brûler dans la ville des plantes aromatiques aux vertus antiseptiques telles que la lavande, le
romarin ou la sarriette.

Qu’est-ce que c’est ?

L’huile essentielle ou essence végétale est le liquide concentré des composés aromatiques volatils d’une plante.
C’est un mélange de molécules variées de terpènes et de composés oxygénés. Localisé généralement dans les fleurs et les feuilles, on le trouve aussi dans les fruits, les graines, l’écorce ou les racines. Synthétisé par le soleil dans des cellules sécrétrices, il est stocké dans de minuscules poches, parfois visibles (ex : sur les feuilles d’oranger).
Son appellation vient de sa consistance huileuse et aussi qu’il soit insoluble dans l’eau mais il n’est pas gras. Il se mélange parfaitement aux huiles ou à l’alcool. La quantité  d'
huile essentielle contenue dans les plantes est très faible, voire infime. Il faut parfois plusieurs tonnes de plantes pour obtenir un litre d'huile Essentielle et les prix peuvent atteindre plusieurs dizaines de milliers d’Euro le kilo.

Procédés d’extraction

La distillation :
Consiste à déposer la partie de la plante concernée, fraiche ou sèche, dans la cuve d’un alambic fermé hermétiquement et à y faire traverser de la vapeur d’eau chaude. La vapeur se charge de l’
huile essentielle de la plante, passe dans un serpentin de refroidissement, puis se dépose dans un essencier.
L’Huile Essentielle, plus légère que l’eau, flottant à la surface est récupérée après décantation.
L’eau conservera néanmoins des substances actives de la plante, les hydrosolubles, et des essences (environ 5%). Cette eau précieuse et merveilleuse, est appelée
eau florale ou hydrolat.
La qualité des plantes, biologiques ou sauvages, est fondamentale afin de ne pas récupérer les produits chimiques de traitement. La qualité de l’eau l’est aussi. Beaucoup de distillateurs accélèrent considérablement le processus en mettant la cuve sous pression et en augmentant la température. Beaucoup aussi ont tendance à vouloir tirer le maximum de la plante en prolongeant trop la distillation. Ces pratiques nuisent fortement à la qualité de l’
huile essentielle. Elles nuisent également à celle de l’eau florale qui, trop diluée, n’aura plus ni substance, ni arome. 

L'expression à froid :
Pour les agrumes, car ils ne sont pas distillés. Auparavant l’on pressait les zestes mais maintenant ce sont les fruits entiers que l’on presse sous l’eau. Après décantation (ou centrifugation), il ne reste plus qu’à recueillir l’Essence ainsi nommée. L'expression aux solvants volatiles : les plantes sont malaxées avec un solvant organique (ex : l’hexane) avant d’être mises dans l’extracteur. Après plusieurs lavages et évaporations la séparation s’opère et l’on récupère les huiles appelées Concrètes. Une grande partie du solvant est également recyclé.

L'enfleurage :
Obsolète parce que coûteux il était réservé aux plantes fragiles. La partie de la plante choisie était immergée dans un corps gras (une graisse ou une huile végétale) puis exposée au soleil pendant deux semaines environ. L’
huile essentielle est ainsi capturée par l’huile. Un solvant organique sera ensuite ajouté afin de permettre de dissoudre celle-ci. 

L'extraction au CO2 "supercritique" :
Technique intéressante et écologique car, les rendements sont excellents, les températures restent basses, et, le CO2 est économique, non toxique, inerte et continuellement recyclé. De plus les notes olfactives sont abondantes. *

Utilisation :

L’aromathérapie est une branche spécifique de la phytothérapie (utilisation de substances issues des plantes) que toutes les civilisations connaissent. L’aromathérapie moderne est due au chimiste René Maurice Gattefossé vers 1920. Les huiles essentielles sont aussi utilisées pour parfumer ou purifier l’air ou la peau ainsi qu’en cuisine pour aromatiser les plats. Selon les problèmes à traiter nous utiliserons différents moyens.

La voie orale :
La plus rapide et la plus efficace mais aussi la plus délicate. Les
huiles essentielles ne sont pas toutes ingérables par la bouche et certaines sont fortement dermocaustiques. Il est nécessaire de demander l’avis d’un thérapeute avant toute ingestion d’huile essentielle. Chacun ayant sa propre sensibilité il est préférable de commencer avec des demi-doses et d’augmenter progressivement. La prise ne doit pas dépasser 2 semaines.

Il existe 2 façons d’absorber les Huiles Essentielles :

Diluer 1 volume d'huile essentielle dans 10 volumes d'alcool pur de pharmacie (à 95%) ou d'huile alimentaire (olive ou autres), soit : 

  • pour un flacon de 15 ml, 40 gouttes d'H.E au total
  • pour un flacon de 50 ml   100 gouttes d’H.E. au total
  • pour un flacon de 100 ml  200 gouttes d’H.E. au total

Agiter énergiquement pour bien mélanger.  On prendra 8 gouttes (15 maxi) dans un verre d'eau ou de tisane, deux ou trois fois par jour.

D’abord bien mélanger 3 à 4 gouttes d'huile essentielle dans une cuillère à soupe de miel. Ensuite diluer dans un verre d'eau chaude ou de tisane (jamais bouillante).

Il est déconseillé d’ingérer les huiles essentielles sur un sucre car elles ne se diluent pas dans ce dernier. Il est fortement déconseillé de faire ingérer les huiles essentielles aux enfants de moins de 12 ans. Entre 12 et 18 ans la posologie est de la moitié de la dose adulte.  

La voie cutanée :

La peau étant un excellent vecteur. L'idéal est de mélanger les huiles essentielles à une huile de soin, riche pour le corps, ex : macadamia, chanvre, onagre,argan, amande, jojoba,… ou bien de l'huile d'olive.

Pour une huile de massage aromatique nous vous conseillons de commencer par une concentration de 3% d’Huiles Essentielles soi

  • Pour un flacon de 15 ml 0,45 ml soit 14 gouttes d’H.E. 
  • Pour un flacon de 50 ml 1,5 ml soit 45 gouttes d’H.E. 
  • Pour un flacon de 100 ml 3 ml soit 90 gouttes d’H.E.

Pour une huile thérapeutique la concentration peut aller jusqu’à 10% d’Huiles Essentielles soit : 

  • Pour un flacon de 15 ml   1.5 ml soit 45 gouttes d’H.E. 
  • Pour un flacon de 50 ml   5 ml soit 150 gouttes d’H.E. 
  • Pour un flacon de 100 ml   10 ml soit 300 gouttes d’H.E.

Dans le bain
Les
Huiles Essentielles ne se mélangeant pas à l'eau, même chaude, il est impératif de diluer préalablement les 20 à 30 gouttes d'huiles essentielles dans un peu de savon liquide, de shampooing, de lait ou même de miel avant de verser dans la baignoire.  

La diffusion atmosphérique :
Grâce au diffuseur d’huile essentielle, les molécules aromatiques parfument, désinfectent, limitent les risques de contagions. Mode d’utilisation idéal si l’on veut que la famille entière en profite, mais attention : pas plus de 2 fois 15 minutes par jour.

Inhalations :
La fumigation est simple et efficace en cas de rhume, inflammation des voies respiratoires ou ORL… Mettre 5 à 10 gouttes d’Huile Essentielle dans un bol d’eau chaude (non bouillante), inhaler la vapeur en se couvrant la tête d’une serviette.

Soins de beauté :
Préparez vous-même vos produits de beauté. Vous pouvez mélanger vos Huiles Essentielles (selon l’action recherchée : rides, parfum, boutons…) à des huiles végétales de pression.

Culinaire :
De bons petits plats aromatisés aux huiles essentielles !… Deux à trois gouttes dans vos huiles de cuisine, vos sauces, légumes, desserts, donneront un goût subtil et vrai. Vous ne pourrez plus vous en passer !

Mise en garde

Chacun trouvera l’Huile Essentielle qui lui convient et jugera de son efficacité, mais l’automédication a ses limites. Nous vous conseillons fortement de les utiliser avec un minimum de connaissances et vous recommandons la lecture d’ouvrages spécialisés ou de suivre les conseils de votre naturopathe. En aucun cas les Huiles Essentielles ne doivent être utilisées à la légère. Le respect des doses est important. N’allez pas croire qu’une petite goutte n’est rien du tout. Le Dr VALNET, précurseur en la matière, disait de l’H.E. : c’est la forme atomique de la plante. Choisissez des Huiles Essentielles de haute qualité. N’utilisez dans le cadre thérapeutique que des Huiles Essentielles Biologiques ou de plantes sauvages.

IL FAUT SAVOIR QUE NOMBRE D’HUILE ESSENTIELLES DU COMMERCE SONT FALSIFIEES, COUPEES AVEC DES COMPOSES CHIMIQUES DIVERS, QUAND ELLES NE SONT PAS CARREMENT SYNTHETIQUES.

  • Ne pas augmenter les doses, un surdosage pourrait se montrer préjudiciable et produire des effets contraires très négatifs.
  • Ne pas les avaler pures, risque de lésions des muqueuses.
  • Etre vigilant si on souffre de gastrite ou de colite.
  • Avoir un avis médical si on est enceinte ou si on souffre d’une hépatite ou d’épilepsie.
  • Ne pas donner d’Huile Essentielle par voie interne aux bébés et aux très jeunes enfants. L’usage externe est tout indiqué sous forme de lotion ou d’huile de massage bien diluée.
  • Ne donnez jamais d’H.E. phénolées à des enfants (sarriette, thym, origan, girofle, etc.) et ne les employez pas pures, ni dans un diffuseur d’arômes : elles sont trop irritantes.
  • N’employez pures que quelques rares Huiles Essentielles en usage externe : lavande, arbre à thé et géranium.
  • Pour les allergiques, faire des tests : 1 goutte d’Huile Essentielle diluée dans une huile sur le poignet pendant 24 heure.
  • Les Essences d’agrumes sont photo sensibilisantes. Evitez l’exposition au soleil sinon vous risquez l’apparition de tâches disgracieuses qui seront difficiles à faire partir.
  • Si vous mettez des Huiles Essentielles accidentellement dans l’œil, ne pas mettre de l’eau (inopérant) mais une huile (même de cuisine). Effet immédiat.
  • Ne pas laisser à la portée des enfants. Si un enfant avale une quantité importante d’Huile Essentielle (ex. : flacon de 5 ml) prévenir immédiatement le centre antipoison le plus proche.Lyon : 04 78 54 14 14 Paris : 01 40 37 04 04 Marseille : 04 91 75 25 25


En résumé

Malgré quelques contre-indications et des précautions de manipulation, l’utilisation des huiles essentielles reste aujourd’hui une façon naturelle de lutter contre divers maux et problèmes. Leur efficacité n’est plus à prouver et votre organisme vous en sera reconnaissant. Vous limiterez ainsi la prise de produits chimiques et contribuez donc ainsi préserver l’environnement (faîtes brûler des Huiles Essentielles plutôt que l’utilisation des aérosols pour votre maison).

Atmosphère stimulante :  


Anti-odeurs :


Règles douloureuses :