En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de nos cookies En savoir plus. Fermer

Catégories

Notre Huile dOlive Certifie

Aloé Vera

Nom botanique : Aloe vera ou Aloe barbadensis, Aloe ferox.
Famille : Liliacées. Parties utilisées : le latex des feuilles et le gel tiré de leur partie interne.
Il est dommage que de nos jours un produit tel que l’Aloé Vera ne soit pas reconnu par la « médecine officielle » car cette plante a fait ses preuves depuis des siècles.
Elle appartenait à la pharmacopée traditionnelle des guérisseurs et des herboristes du monde entier.
Utilisation  :
Dans de nombreux pays la pulpe fraîche de l’Aloé Vera est utilisée en usage interne et externe.
Ses vertus sont réputées être :
excellent sur les blessures, apaisant les coups de soleil et les irritations, luttant contre beaucoup de problèmes de peaux, efficace antibactérien, atténue les douleurs articulaires et musculaires, favorise les fonctions organiques régénère et rééquilibre l’organisme déficient.
La recherche :
Le premier principe actif découvert en 1850 fût l’Aloïne. Les autres principaux éléments actifs comme l’émodine, l’acide chrysophanique, la gomme de résine, etc. furent découvert un peu plus tard vers 1940. Les expériences et recherches des années suivantes ont permis d’enrichir la liste de fonctions nouvelles : régulateur biologique, immunostimulant, accélérateur de la régénération cellulaire postopératoire, etc.
Sa composition en éléments nutritifs riches et variés fait également de la pulpe de l’Aloé Vera un aliment énergétique très complet.
Composition de l’Aloès : Aloïne, Barbaloïne, Isobarbaloïne, Acide aloétique, Emodine d’aloès, Acide cinnamique…, ce sont des antibiotiques, analgésiques, bactéricides, laxatifs, détergents, germicides, fongicides, calmants, anesthésiques. Riche en vitamines : A, B1, B2, B3, B6, B9, B12, C, E.
Contient plus de 20 sels minéraux essentiels à l’organisme humain : calcium, phosphore, potassium, fer, sodium, manganèse, magnésium, cuivre, chrome, zinc. Des acides aminés essentiels et secondaires ainsi que des enzymes.
L’Aloé Vera pousse à l’état naturel dans les régions tropicales ou subtropicales. Cette plante mesure environ 60 à 90 cm et ses feuilles 40 à 50 cm. C’est dans celles-ci que nous trouvons le fameux gel d’Aloé.
Sa qualité va dépendre des sols et des régions. 
« Petit » retour en arrière…
Egypte ancienne : L’Aloés était réputé pour l’éclat qu’il donnait au teint des femmes et la beauté qu’il préservait merveilleusement. Les pharaons le considéraient comme élixir de longue vie. Cléopâtre utilisait un collyre à base d’Aloès pour donner de l’éclat à ses yeux tandis que ses esclaves lui préparaient des bains de lait d’ânesse et de jus d’Aloès.
Grèce et Rome : Nous retrouvons dans les écrits d’Hippocrate quelques bienfaits de l’Aloès notamment les traitements pour la repousse des cheveux, la guérison des tumeurs et les maux d’estomac. Alexandre le Grand blessé par une flèche vit sa plaie s’infecter. Un prêtre le badigeonna d’une huile à base d’Aloès et sa plaie se referma, le mal n’était plus.
Mais aussi en Orient et Afrique, où on la nomme « Lys du désert », elle guérit bien des maux.
En Extrême Orient les japonais la disent « Plante reine » et les samouraïs enduisaient leur corps de pulpe d'Aloe Vera pour les rendre immortels… Les chinois en faisaient également bon usage et se servaient des épines comme aiguilles d’acuponcture.
Les indiens d’Amérique cuisaient les feuilles pour les manger, arrêter les hémorragies et cicatriser les blessures. Partout, on la retrouve absolument partout et à toutes les époques !!!
Au temps de Napoléon le chirurgien en chef des armées soignait les grognards de la Grande Armée avec la pulpe des feuilles d’Aloés.